La Fondation Malakoff Humanis Handicap, se mobilise pour changer le regard sur l’autisme

Paris, France, 24 octobre 2022

Seules 38% des personnes handicapées ont un emploi[1] et les personnes autistes représentent aujourd’hui 18%[2] de l’emploi accompagné[3].

Il est temps de changer le regard sur le handicap ! C'est l'objectif du documentaire sur l'autisme réalisé par  Laurent Kouchner et Mickey Mahut et soutenu par la Fondation Malakoff Humanis Handicap.

Des compétences réelles méconnues et la présomption d’inadaptabilité, des difficultés d’accès aux formations professionnalisantes adaptées, un accompagnement vers l’emploi nécessaire … le parcours des personnes avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) pour trouver et garder un emploi est souvent un enjeu pour la société. Face à ce constat, la Fondation Malakoff Humanis Handicap, se mobilise pour faire évoluer le regard social et reconnaitre les compétences des personnes autistes en soutenant un documentaire, « Le petit chasseur de fantômes », réalisé par Mickey Mahut et Laurent Kouchner.

Ce documentaire inédit qui sera diffusé pour la première fois le 26 octobre à 20h30 sur la chaine LCP dans le cadre de l’émission Débatdoc[1] en amont de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapés, retrace, à travers une galerie de portraits, les parcours de vie de personnes autistes et leurs insertions scolaires ou professionnelles.

Il sera suivi d’un débat auquel participeront Claire Compagnon, Déléguée Interministérielle à la stratégie Autisme et troubles du neuro-développement, qui est également Administratrice de la Fondation Malakoff Humanis Handicap, ainsi que Paul El Kharrat, autiste asperger et auteur de « Bienvenue dans mon monde – Moi, Paul, Autiste asperger », paru aux Editions Harper Collins.

Une projection privée du documentaire aura lieu ensuite, le 21 novembre prochain à 18h00 au Forum des Images à Paris, en présence de Laurent Kouchner et Mickey Mahut (invitation à suivre prochainement). A l’issue de cette projection, la parole sera donnée aux personnes autistes et à leurs proches, dont certaines présentes dans le film, qui témoigneront de leur parcours.

La Fondation Malakoff Humanis Handicap soutient par ailleurs des projets structurants pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes autistes. Elle accompagne ainsi Avencod, une entreprise spécialisée dans le service numérique, dont les équipes sont majoritairement composées de personnes autistes de haut niveau et Asperger. Elle soutient également l’association Vivre et Travailler Autrement dont l’objectif est de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes autistes en leur assurant un emploi et un logement pérennes. Enfin, la Fondation accompagne l’association La Nouvelle Forge dans la mise en place, à titre expérimental, d'une équipe mobile de prévention et de repérage précoce des troubles du neurodéveloppement dont l’autisme chez l'enfant.

« L’un des objectifs de la Fondation Malakoff Humanis Handicap est de lever les obstacles qui freinent l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap en faisant évoluer les mentalités et les comportements. Ce documentaire y participe pleinement, car il permet de sensibiliser le grand public aux difficultés que rencontrent les personnes autistes encore trop stigmatisées. », déclare Pascal Andrieux Directeur général de la Fondation Malakoff Humanis Handicap.  « Par ailleurs, le Groupe Malakoff Humanis s’engage à travers sa politique RH et affiche un taux d’emploi des personnes handicapées de 8,1%. », précise-t-il.

  1. Observatoirede l’emploi et du handicap, Agefiph, Juin 2022
  2. Délégation interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement, Mars 2022
  3. L’emploi accompagné est un dispositif d’appui pour les personnes en situation de handicap destiné à leur permettre d’obtenir et de garder un emploi rémunéré sur le marché du travail. Sa mise en œuvre comprend un soutien à l’insertion professionnelle et un accompagnement médico-social du salarié.
  4. Diffusions sur LCP : 26 octobre à 20h30, 2 novembre à 00h30, 7 décembre à 20h30 et 14 décembre à 00h30

Le petit chasseur de fantômes

« Tom est né à Fontainebleau, le 25 février 2010. À 2 ans, il ne regarde pas dans les yeux, a un retard de langage, fait des crises inexplicables et a pour passion les fouets de cuisine avec lesquels il joue pendant des heures. Tom est mon fils.

Après une série d’examens à l’hôpital Sainte-Anne de Paris, le diagnostic tombe : Tom est atteint de troubles du spectre autistique (TSA). C’est le début d’un long combat.

Orthophonistes, psychomotriciens, pédopsychiatres, reçoivent Tom chaque semaine pour l’aider à avancer. De manière surprenante, il rattrape son retard de langage. Il entre à l’école "ordinaire" accompagné de son auxiliaire de vie scolaire et même s’il ne joue pas avec les autres enfants et qu’il est allergique aux mathématiques, « il s’en sort ».

Aujourd’hui mon fils a 11 ans et rêve de devenir chasseur de fantômes, d’en faire son métier, c’est son intérêt du moment. Nous sommes donc chaque week-end sur la route, en quête de manoirs ou de châteaux abandonnés. Tom se filme lors de nos expéditions, en reprenant les codes d’un célèbre Youtuber dont il connaît les vidéos par cœur. Chasseur de fantômes... est-ce seulement un métier ? L’idée me fait sourire, mais j’ai besoin de me rassurer et de lui imaginer un avenir.

Pour cela, je vais sillonner notre pays, la France, très en retard sur l’inclusion des personnes autistes, mais également le Canada, le Danemark, Israël où des initiatives exceptionnelles sont nées et dont j’aimerais faire profiter Tom plus tard.

Pas de médecin, pas de spécialiste, pas d’expert, ni de statisticien, je vais rencontrer et ne donner la parole qu’à des personnes autistes épanouies dans leurs métiers.

Ce film est une quête, celle d’un père et de son fils, à la recherche d’un meilleur avenir. »

Réalisé par : Mickey Mahut, père de Tom, et Laurent Kouchner

Coproduction : Upside Télévision / LCP-Assemblée nationale

« Une enquête enthousiasmante et bouleversante », Télé Star

« Un film remarquable et didactique, empreint d’une forme de poésie », l’Humanité

« Un film qui est à la fois un cri d’amour paternel et un document engagé pour changer notre regard », TéléObs

 

Fichiers attachés

Contact Presse